Journal en ligne des personnels syndiqués CNT du CG59 à l’attention des personnels du Conseil général du Nord et d’ailleurs

Accueil > Luttes > Toutes et tous en grève le 9 avril !

Public/privé

Toutes et tous en grève le 9 avril !

Contre la loi Macron des patrons

samedi 4 avril 2015, par Webmaster .

qui •généralise le travail dominical •facilite les licenciements collectifs •privatise des aéroports et •supprime les peines de prison pour les patrons coupables de piétiner le droit syndical. Toutes mesures dont les effets seront amplifiés par •TAFTA (grand marché transatlantique) qui livre les peuples et la planète aux multinationales.

Destruction programmée du service public

  • Organisation de la privatisation des structures publiques immédiatement rentables et abandon de politiques publiques. À qui le tour ?
  • Projet d’ouverture aux capitaux des Hôpitaux publics et spéculation sur la santé, la Sécu paiera les surcoûts dus aux exigences des actionnaires.
  • À l’heure de « l’Administration exemplaire », c’est la libéralisation du transport de voyageurs non urbain par autocar !

Rigueur budgétaire renforcée

  • Réduction des effectifs, fusion des services tous azimuts et annonce d’une mobilité imposée avec son cortège de conséquences néfastes (sur le modèle de La Poste et de France Telecom).
  • Primes liées aux « résultats » et au « mérite ». Baisse continue du pouvoir d’achat : gel des traitements depuis 2008 et jusqu’en 2017, pensions en baisse, carrières allongées...
  • Saccage des directions et des services et mise en concurrence de tous.

Public/privé : c’est le bazardage des acquis sociaux

  • Ce sont des licenciements facilités et encouragés par l’assouplissement administratif. À qui le tour ?
  • Auxquels il convient d’ajouter la mise à mort de la juridiction prud’homale !
  • Secondée par la réforme des inspections du travail et l’impunité pour la délinquance
  • patronale.
  • S’y ajoutent l’élargissement du travail le dimanche et la suppression des compensationspour le travail de nuit (entre 21h et 24h). À qui le tour ?
  • En prévision du durcissement des conditions de travail de tous, la fin de la Médecine
  • Préventive et la disparition des CHSCT sont programmées !

P.-S.

PDF - 376.6 ko
Toutes et tous en grève le 9 avril !

Tract diffusé le 2 avril 2015.

Mots-clés

1 Message

  • Toutes et tous en grève le 9 avril ! (et la loi Macron dans ton cul le 10 juillet) Le 12 juillet 2015 à 13:45, par A. Pinelli

    L’adoption « définitive » de la loi dite Macron ce 10 juillet 2015 est une très lourde, une très grave défaite pour le mouvement syndical et le mouvement social (on mesurera peut-être un jour à quel point les deux ne coïncident pas, sont contradictoires. Antagoniques même, si des temps encore plus mauvais...) Les conséquences de cette défaite se feront sentir durant des années. Personne n’est en mesure d’en dresser la carte ou le calendrier, alors même que des analyses extrêmement alarmantes et argumentées se sont multipliées durant des mois.

    Pour réfléchir, discuter, agir, il faut commencer par admettre ce fait extrêmement désagréable : la mobilisation des salariés n’a pas modifié le texte d’un iota pour ce qui les concernait au premier chef, tandis que des pôles d’intérêts très divers sont parvenus à faire reculer le gouvernement sur des articles du « paquet » (en soi une ignominie démocratique, républicaine, et toutes ces conneries censées cacher qu’une classe minoritaire fait gérer ses affaires au nom du bien commun) qui concernaient leurs intérêts propres. Comment ? Pourquoi ?

    D’un côté des groupes réactionnaires sont parvenus à infléchir le cours « libéral » en menant des actions parfois violentes, en tout cas indifférentes à l’opinion publique ; de l’autre des organisations syndicales sont difficilement parvenues à rassembler quelques milliers de salariés (parmi lesquels une proportion non négligeable de permanents syndicaux dont c’est tout simplement le « job » de faire au moins figuration) sans AUCUN [1] effet, sinon contribuer une nouvelle fois à expérimenter l’impuissance des salariés et renforcer les sentiments dominants de fatalité.

    Attention : après le « succès retentissant qui prépare d’autres mobilisations » (sic) du 8 avril dernier, les orgas annoncent une nouvelle journée d’action... le 8 octobre prochain. Même causes, mêmes effets. Sans fioriture, on vient de se prendre la loi Macron « dans le cul », malgré, encore une fois, un « succès rententissant » il y a quatre mois. De quoi s’apprète-t-on à nouveau à se rendre complice en se prêtant — peut-être — une nouvelle fois à une comédie dont les conséquences désastreuses sont parfaitement connues à l’avance ?

    « C’est reculer que d’être stationnaires, on le devient de trop philosopher » dit la chanson. Il est pourtant vital de déballer ce qui s’est passé... disons entre le 8 avril et le 10 juillet 2015.

    [1Mettons la réhabilitation consécutive, coincidente et non fortuite, de M. Lepaon de côté.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable